Je peux pas ne pas partager ce bout d'un article du dernier Marianne :

> L'observation détaillée des projets proposés par les étudiants [en journalisme] est édifiante : on y trouve des dizaines de productions consacrées au racisme, au sexisme, aux discriminations anti-LGBT, aux migrants ou à l'écologie… Quand les thèmes politiques, sociaux ou économiques se font très rares.

Depuis quand les sujets sus-cités sont pas des thèmes politiques, sociaux ou économiques ?

Suivre

> Militantisme, journalisme et sens-critique, voilà en effet une intersectionnalité de sujets que ces étudiants feraient bien d'interroger.

😂 Ce foutage de gueule de compet'

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Ltch.fr

Home sweet home.